Eglise Notre Dame

Présentation de l’Eglise

L’Eglise actuelle a été construite de 1603 à 1626, en agrandissant la petite chapelle primitive. La façade provenant des carrières de La Couronne, a été restaurée en même temps que l’intérieur de l’Eglise de 1971 à 1975. Le bâtiment mesure 44 mètres de long sur 25 mètres de large et a une hauteur de 22,5 mètres. L’édifice comporte trois nefs irrégulières, sans transept marqué.

Le bâtiment est de style roman très sobre, reconnaissable au demi-cercle de ses voûtes et de ses ouvertures, aux contreforts extérieurs et à la massivité de ses murs et de ses piliers.
Chacun de ses piliers couvre une surface de 9m² avec des murs allant jusqu’à 2 mètres d’épaisseur. C’est un édifice remarquable de sobriété avec trois nefs de quatre travées chacune, voûtées de croisées d’ogives, des arcs plein cintre et des piles carrées et massives.
La porte romane de la façade Ouest est une création due à cette restauration. Elle date de 1972 et est due à l’architecte Massé. On peut admirer une belle rosace romane. La belle porte de la façade Sud est appelée «Porte Consulaire». C’était la porte par où entraient les maires consuls.
L’encadrement de cette porte, en pierre de La Couronne, a été sculpté par Jean Lenfant vers 1616. La porte en noyer massif est récente (1975) mais reproduit l’ancienne huisserie.

Dans le fond à gauche, une statue en marbre : il s’agit de Notre Dame de Bon Voyage qui provient de l’ancien couvent des Capucins qui se trouvait à l’emplacement actuel la Clinique La Ciotat.

Au XVIIIème siècle, l’Eglise s’enrichit de son maître-autel, œuvre du marbrier marseillais Fossati. Il est remarquable par la variété de ses marbres. Les boiseries du chœur sont en noyer et datent de 1649.

Au dessus du maître-autel, on peut voir une Assomption, œuvre du statuaire Millefaut. Elle mesure 3mètres 15. Il faut remarquer les mouvements très sensibles et la pureté des lignes de la sculpture. Au milieu, à droite, une Descente de Croix, œuvre d’un peintre flamand Finsonius (1580-1632). Ce tableau porte le millésime de 1615. Le cadre en bois sculpté est l’œuvre d’un sculpteur ciotaden. Il porte l’inscription : Manoyer Fecit 1786.
Les orgues, restaurées dernièrement, proviennent des Accoules à Marseille et sont un don fait en 1663.
Les Vitraux et la Rosace du fronton sont remarquables.

Le Chemin de Croix fait en tissus est l’œuvre de Madame Lorosière qui l’a réalisé et fait don en 1976. Les textes sont de Paul Claudel.

Les fresques murales réalisées en 1975 sont l’œuvre du peintre ciotaden Ganteaume. Ces fresques sont une évocation de notre monde actuel et plus particulièrement de notre ville dans l’Eglise. Sur un triptyque, le peintre évoque la Libération, puis la Rédemption et enfin la Résurrection.
Dans le fond de l’Eglise de part et d’autre du porche, deux peintures de Tony Roux, peintre Ciotaden, représentant l’Homme et la Femme.
A droite du maître autel, le Christ de l’Ile Verte restauré par Elisabeth et Rurick Bounatian Benatov est une œuvre du sculpteur Jean de Bologne, élève de Michelange.

Renseignements

Horaires des messes : le dimanche à 10h
Horaires d’ouverture : du lundi au samedi de 10h à 12h et du lundi au vendredi de 15h à 17h.
Téléphone : 06 81 97 17 97